BIO

english will follow

Ève Cadieux est une artiste québécoise qui, depuis 25 ans, multiplie les expériences liées à l’image photographique. Née à Tio’tia:ke/Montréal, elle vit et travaille à Kébek/Québec. Diplômée de l’Université de Montréal, elle est titulaire d’un baccalauréat en arts plastiques et en histoire de l’art, et d’une maîtrise en histoire de l’art et création visuelle.

Ève Cadieux expose ses œuvres au Québec, au Canada et à l’étranger. Sa série photographique Les Antres a fait partie de l’exposition itinérante Obra Colección. El artista como coleccionista, commissariée par Joan Fontcuberta. L’exposition a été présentée à Barcelone (Foto Colectania), à Valladolid (Sala San Benito) et à Almeria (Centro Andaluz de la Fotografia). Parmi ses expositions individuelles, citons Games and Remains (Gallery 44, Toronto), Le Costumier (La chambre blanche, Québec), Cabinet d’un imposteur sincère (La Station, Nice), Les Antres (Galerie José Martinez, Lyon), Les Lieux-valises (Occurrence, Montréal), (PETITS) VESTIGES ANNONCÉS (VU, Québec, et Action Art Actuel, Saint-Jean-sur-Richelieu), Rendez-vous : l’univers (Centre d’art Goncourt, pour UN MILLION D’HORIZONS, 375e de Montréal, commissaire : Nathalie Bachand) et Empreintes et dérivés (Galerie.a, qui depuis 2019 représente l’artiste). Elle présentait l’exposition bilan TOUTES CES CHOSES (commissaires : Daniel Fiset et Milly-Alexandra Dery) au Centre d’exposition de l’Université de Montréal (2017) et à la Galerie R3 de l’Université du Québec à Trois-Rivières (2019).

Ses œuvres se retrouvent dans plusieurs collections privées et publiques, notamment au sein des collections institutionnelles suivantes : Prêts d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec (CPOA), Ville de Québec, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), Bibliothèque et Archives Canada (BAC), Collection de l’Université de Montréal, Collection Loto-Québec, Musée d’art de Joliette et Museo de Arte Eduardo Minnicelli (Rio Gallegos, Argentine).

Le travail d’Ève Cadieux est photographique, mais sa pratique est également tournée vers l’art infiltrant et contextuel. Explorant une fascination toujours grandissante pour les choses glanées au fil du temps et les espaces porteurs de mémoire, elle réserve une place prépondérante à l’écrit par le biais de l’installation et du livre d’artiste. Elle a entre autres publié Les lieux-valises [trois cahiers] en 2009.

L’artiste a été, de 2002 à 2011, coordonnatrice puis directrice de VU, centre de diffusion et de production de la photographie, à Québec. Ève Cadieux est également commissaire d’expositions (dont HUMANORIUM – l’étrange fête foraine et Nos recommencements, 10e Rencontre photographique du Kamouraska). De plus, elle est professeure en arts visuels, photographie et histoire de l’art au Cégep Limoilou, à Québec.

CV au bas de la page

///

Ève Cadieux is a visual artist whose work over the past 25 years explores the multiple facets of the photographic image. Born in Tiohtià:ke/Montreal, she now lives and works in Kébek/Quebec. She holds a bachelors’ degree in visual arts and art history, and a master’s in art history and creation, both from the Université de Montréal.

Ève Cadieux has shown her work widely throughout Quebec, Canada, and internationally. Her series Les Antres was selected for Obra-Colección. El artista como coleccionista, a travelling exhibition curated by  Joan Fontcuberta and presented in Barcelona (Foto Colectania), Valladolid (Sala San Benito) and Almería (Centro Andaluz de la Fotografía). Solo exhibitions include Games and Remains (Gallery 44, Toronto), Le Costumier (La chambre blanche, Quebec City), Cabinet d’un imposteur sincère (La Station, Nice), Les Antres (Galerie José Martinez, Lyon), Les Lieux-valises (Occurrence, Montreal), (PETITS) VESTIGES ANNONCÉS (VU, Quebec City, and Action Art Actuel, Saint-Jean-sur-Richelieu), Rendez-vous : l’univers (Centre d’art Goncourt, for UN MILLION D’HORIZONS, a celebration of Montreal’s 375th anniversary curated by Nathalie Bachand) and Empreintes et dérivés (at Galerie.a, which has represented her since 2019). A retrospective of her work, TOUTES CES CHOSES (curated by Daniel Fiset and Milly-Alexandra Dery) was presented at the Centre d’exposition de l’Université de Montréal (2017) and at Galerie R3 at Université du Québec à Trois-Rivières (2019).

Ève Cadieux’s work is held in several major private and public collections, including the art loan collection of the Musée national des beaux-arts du Québec (CPOA) and the collections of the City of Quebec, Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), Library and Archives Canada (LAC), Université de Montréal, Loto-Québec, Musée d’art de Joliette, and Museo de Arte Eduardo Minnicelli (Rio Gallegos, Argentina).

Though she works in photography, Ève Cadieux’s practice is enriched by infiltrating and contextual art approaches. She has long explored her fascination with things collected over time, and the ways spaces embody memory. Her work also engages deeply with the written word, through her installation practice and artist’s books, including Les lieux-valises [trois cahiers], published in 2009.

From 2002 to 2011, Ève Cadieux served first as coordinator and then as executive director of VU, a contemporary photography dissemination and production space in Quebec City. She is active as a curator, with exhibitions and events including HUMANORIUM – A Strange Carnival and Nos recommencements, the 10th Rencontre photographique du Kamouraska. Ève Cadieux teaches visual arts, photography, and art history at Cégep Limoilou in Quebec City.

EveCadieux_maquette_2015
Ève Cadieux en atelier. Maquette de (PETITS) VESTIGES ANNONCÉS. Photo : Vincent Roy

 

6 réflexions au sujet de « BIO »

  1. Bonjour Ève,

    J’aimerais être sur ta liste d’envoi pour suivre ton travail.

    Merci beaucoup et à bientôt.

    Suzanne Laurin

  2. Bonjour madame Cadieux,
    J’ai lu un article du Devoir d’aujourd’hui qui parlait de votre intérêt sur le phénomène des collections. Étant moi-même collectionneuse, j’ai trouvé cet article très intéressant. Je connais également quelqu’un à Québec (dans Limoilou je crois) qui pourrait vous intéresser. Cette femme collectionne les cartes mortuaires anciennes (qui étaient de vraies œuvres d’art), qui sont fort difficiles à trouver et sur lesquelles il n’y a pas beaucoup d’informations. Elle s’intéresse également aux photos de cabinets de photographes.
    Bref si ça vous intéresse, communiquez avec moi et je vous donnerai ses coordonnées.
    Bonne fin de journée.

    1. Bonjour, Merci beaucoup pour votre message et votre intérêt. L’article dans Le Devoir mentionne que je poursuis cette démarche depuis 14 ans mais, dans les faits, c’est un projet que j’ai réalisé en 2007-2008. Peut-être qu’un jour, je recommencerai mes rencontres avec des collectionneurs mais, pour le moment, je travaille sur d’autres projets. Je suis curieuse de connaître quel est le thème de votre ou de vos collections. Je trouve fort intéressant la collections de cartes mortuaires. Vous pouvez me donner votre courriel et celui de la dame, si jamais je replonge dans le projet ou dans une démarche parallèle. Merci encore et belle fin de journée!

Répondre à Laurin Suzanne Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s