PEUT MIEUX FAIRE

Avec la très grande collaboration de mes deux garçons, Julian et Esteban, et pour l’exposition PEUT MIEUX FAIRE, j’ai réalisé

oui oui          attends un peu          j’arrive

 

Des pages de cahiers Canada sur lesquelles sont imprimées des portraits en bande, de type photomaton, laissent voir des interventions écrites par de petites mains assez maladroites. Le propos est direct, à la fois lucide et ludique.

Les garçons sont affublés d’attributs faits de pages arrachées de cahiers Canada. Quelques classiques qu’on peut faire durant la classe, dont l’avion en papier ou l’éventail, mais d’autres objets plus loufoques. Ils s’amusent, déconnent, comme (trop) souvent durant la période des devoirs & leçons… Et certains portraits deviennent des natures mortes tant l’objet prend le dessus, venant caché le petit homme qui n’en peut plus de bien faire…

PEUT MIEUX FAIRE – Cahiers d’exercices / Commissaire : Emmanuel Galland

À L’ŒIL DE POISSON, 541 De Saint-Vallier Est, Québec QC / Vernissage le 18 novembre à 20h. L’expo se poursuit jusqu’au 18 décembre 2011.

« Comme en salle de classe, l’histoire de l’art décèle des groupes, identifie des courants et mouvements, retient certains noms qui font date. Pour l’exposition de groupe PEUT MIEUX FAIRE, une quarantaine d’artistes et de créateurs invités a travaillé avec le même matériau de base : le fameux « Cahier Canada Hilroy », devenu le sujet et le support d’un terrain de jeu géopolitique inusité. (…)

L’intitulé PEUT MIEUX FAIRE renvoie bien sûr au commentaire de l’enseignant sur le bulletin de notes mais aussi aux conditionnements sociaux dont les valeurs imposées seraient la productivité et la perfection, inatteignables. Les artistes eux-mêmes n’échappent pas toujours à l’expression de la nouveauté-pour-la-nouveauté, de la compétition entre pairs et des modes de validation artistique qui empêchent chacun de se reposer sur ses lauriers. Visant la modestie, le fait main tout autant que le foisonnement et la pluralité des interprétations du cahier modèle par les artistes, l’exposition pivote autour d’une immense table centrale où l’esprit de collégialité est condensé et autour de laquelle de multiples installations et interventions suscitent des liens en périphérie. »

http://www.facebook.com/event.php?eid=303355816358789

Publicités

L’ÉGALITÉ À L’ŒUVRE

Le 3 novembre 2011, au Cercle, avait lieu le lancement du prix L'ÉGALITÉ À L'OEUVRE en présence de la Ministre Christine St-Pierre et de la porte-parole Ève Cadieux. _Photo: Vincent Roy

C’est avec fierté que je suis la porte-parole et la présidente de jury du prix culturel L’ÉGALITÉ À L’ŒUVRE du MCCCF. Ce prix s’adresse aux artistes professionnels, femmes et hommes, qui travaillent en arts visuels 2D – photographie, peinture, dessin. Un total de 25 000 $ en bourses (dont un premier prix de 10 000 $) sera distribué à onze artistes sélectionnés par un jury.

Les œuvres soumises par les artistes devront être inspirées de la thématique de l’édition 2012 : les images sexistes dans les médias et leur influence sur les rapports entre les femmes et les hommes. Elles seront destinées à un public de jeunes adultes de 17 à 24  ans. Les œuvres retenues seront exposées lors d’un vernissage public et dans une galerie virtuelle.

La création d’œuvres sur cette thématique donnera au ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine de nouveaux moyens pour susciter la réflexion des jeunes adultes sur la question de l’égalité, tout en soutenant des artistes en arts visuels.

La période de mise en candidature pour l’année 2012 va du 3 novembre 2011 au 15  janvier 2012. AmiEs et collègues artistes, créateurs d’images et d’influences, l’invitation est lancée !

Pour plus d’information sur le Prix, consultez les sections L’égalité à l’œuvre, Description du prixLa thématique, Dossier de candidature et Règlements du Prix.

Communiqué de presse

Photo : Louise Leblanc

Gouvernement du Québec